PUBLICATIONS

 

  • La posture du dirigeant est au coeur de la réussite,
    L’Expansion Entrepreneuriat (2010)
    L’esprit d’entreprise au sein des collaborateurs dépend directement du comportements des dirigeants et de leur savoir être. Quatre aptitudes fondamentales du dirigeant sont explorées dans cet article : sa capacité d’intelligence relationnelle, sa capacité à promouvoir une réelle et profonde autonomie, sa capacité à générer des hauts niveaux de coopération transverse et sa flexibilité dans son rapport au temps et au pouvoir.
  • Entrepreneur et stratégie,
    chapitre in Entrepreneurs, Innovation et Croissance, Pearson (septembre 2009).
    Le management hyper-rationaliste est dans une impasse et ne permet plus l’innovation durable. Un changement de conception s’impose chez les dirigeants : les collaborateurs ne sont pas de simples ressources exploitables. Les hommes et les femmes de l’entreprise sont des sujets pensants et sensibles. Et c’est en trouvant les moyens de libérer la parole entrepreneuriale que l’entreprise retrouvera, collectivement, l’esprit d’entreprendre.
  • La créativité malade de la structure,
    Expansion-Management Review (Automne 2007)
    L’organisation hyper-processée et structurée détruit les espaces d’initiative et de créativité, et par conséquent l’esprit d’entreprendre à tous les niveaux de l’entreprise. Sept clés sont données dans cet article pour libérer l’entreprise de ses carcans et redynamiser les forces entrepreneuriales des collaborateurs.
  • L’analyse des systèmes concurrentiels,
    in Diagnostic et Décision stratégique, Atamer et Calori (eds), Dunod (2003)
  • Une perspective philosophique – L’intrapreneuriat à l’épreuve de la rationalité,
    MCS, N°612 (Septembre 2001, pp. 13-19)
    De nombreuses entreprises ont connu l’échec dans leur tentative de développer de manière durable l’esprit d’entreprendre dans leur organisation. La principale raison est liée à la difficulté de gérer le paradoxe apparent entre l’organisation rationnelle et l’organisation vivante. Libérer les forces entrepreneuriales de l’entreprise implique de développer une conception neuve de l’organisation. Cet  article donne des points de repère sur la conception d’une entreprise vivante et libérée.
  • Développer l’intrapreneuriat : de nouveaux rôles pour le management,
    MCS, N°584 (Juillet 2000, pp. 24-32)
    Développer l’esprit d’entrepreneur parmi les collaborateurs est une préoccupation majeure pour les dirigeants d’entreprise. Cependant réaliser un tel objectif est un projet complexe et deux difficultés majeures doivent être traitées.
    La première difficulté est de faire preuve de réelle ouverture sur les formes entrepreneuriales que les collaborateurs vont mettre en oeuvre. La seconde difficulté réside dans la nécessité de faire évoluer les rôles de toute la chaine managériale de l’entreprise. L’article donne des pistes pour aborder ces deux défis.
  • The Dynamics of International Competition,
    ouvrage, Editions Sage, avec Calori & Atamer (2000)
  • International Competition in mixed industries,
    Long Range Planning, Vol. 33 , avec Calori & Atamer (2000, pp. 349-375)